Le jour d’après …

Le jour d’après …

Cette crise dramatique sera-t-elle l’occasion d’une prise de conscience générale du niveau des inégalités en France ?

Aujourd’hui les salariés et en particulier les femmes qui continuent d’assurer la continuité de l’activité de la nation sont les moins considérés et les moins payés.

Cela changera-t-il ? Echappera-t- on au capital et à son système prédateur ? Sortira-t-on de la fameuse règle d’or du déficit publique ?
L’état et les citoyens pourront-ils se réapproprier les moyens de productions essentiels à l’intérêt collectif ?

Ou bien :au nom de « l’union sacrée » ou du « redressement économique » les milliards de la BCE seront-ils investis dans les services publics ou serviront-ils au renflouement de la finance ? Nous imposera-t-on une super austérité, une casse des droits sociaux et démocratiques ?

Le PCF et la gauche que nous représentons privilégie l’humain à l’argent et s’oppose toujours à ceux qui ont appliqué leur politique avec une constance criminelle et qui doivent maintenant endosser leurs responsabilités.

Pour que nos propositions se concrétisent il faut un nouveau rapport de force. Le MEDEF et le gouvernement vont profiter de la situation de crise sociale pour imposer de nouveaux reculs. La mobilisation des salariés peut, comme dans les usines de Renault de Maubeuge ou de Bretagne, faire échec au patronat. Au-delà de la légitime colère populaire L’union de toutes les forces de changement est indispensable.

Elections à Ezanville

Un conseiller d’opposition communiste à la mairie.

Avec un taux historiquement bas de 40,36% de participation et 4 listes en présence,

La liste rassemblant la gauche dans sa diversité, conduite par Pierre Leduc est arrivée en 3e position, rassemblant 19,20% des suffrages. Nous obtenons 3 élus : Pierre Leduc Paule Schaaff et Alain Lambret (PCF).

Nos 3 élus s’engagent à poursuivre, dans une opposition constructive, leur action en matière de démocratie locale, de justice sociale et d’écologie.

Fidèles à l’esprit de notre campagne , nous poursuivons notre dialogue avec tous les ézanvillois, nous informerons nos concitoyens régulièrement de nos propositions et nous encouragerons leur participation à nos actions.

Intervention concernant la motion sur la Poste

Intervention concernant la motion sur la Poste

Intervention concernant la motion sur la Poste

Notre groupe « les Gauches citoyennes pour Ecouen » apprécie qu’aujourd’hui Madame le Maire et les élus majoritaires s’investissent concrètement pour la défense du bureau de Poste d’Ecouen.

Un peu d’histoire

Le protocole de dialogue territorial signé en 2005 entre la Poste et l’association des maires de France indiquait dans ses objectifs :

  • Contribuer à la qualité de vie des valdoisiens en leur permettant notamment une plus grande accessibilité aux services sur l’ensemble du territoire départemental
  • D’adapter ses services aux besoins de ses clients
  • La volonté de la Poste, est de développer une véritable concertation avec les élus
  • L’engagement de la Poste d’assurer des dessertes six jours sur sept.

De ces objectifs et engagements, il n’en reste pas grand-chose aujourd’hui.

  • Conseil municipal de mai 2006 avec suspension de séance et intervention du représentant départemental CGT Sébastien Velasco. Le devenir de la Poste d’Ecouen a été au centre des débats et l’ensemble des élus municipaux appelle à signer la lettre pétition.
  • Courrier du maire d’Ecouen en direction des autorités postales, du Préfet et des élus départementaux.
  • 1200 signataires pour la pétition.

     

    En septembre 2009, le changement de statut de la Poste d’établissement public en société anonyme ouvre la voie à sa privatisation et fait peser de lourdes menaces sur le devenir de ce service public.

 

  • un appel est lancé par des fédérations et associations des élu-e-s socialistes, communistes, verts et écologistes, de la gauche radicale et républicaine, du mouvement républicain et citoyen.
  • Le comité national contre la privatisation de la Poste, appelle la population à venir s’exprimer lors d’un débat public et demande l’organisation d’une consultation citoyenne et d’un référendum sur le service public postal.
  • Motion votée contre cette privatisation le 17 septembre. Les élus du groupe « Ecouen Passionnément et Environnement » demande au maire « quels moyens seront mis en œuvre par la municipalité pour organiser cette votation. »
  • Le Parti socialiste d’Ecouen informe qu’une motion contre cette privatisation a été votée par le conseil municipal et que la consultation sera organisée devant la Poste le 3 octobre.
  • La fédération du PC du Val d’Oise évoque une mobilisation exceptionnelle contre cette privatisation et informe la population qu’elle poursuivra son action au sein du comité pour qu’un référendum soit organisé.

    Avril 2011, projet de nouvelle organisation au bureau de poste d’Ecouen.

    Le directeur territorial de la Poste du Val d’Oise répond au maire d’Ecouen « que nous sommes particulièrement attentifs à ce que chacun des clients qui entre chaque jour au bureau de poste puisse y trouver la meilleure réponse à son besoin. »

Aujourd’hui, on voit ce qu’il en est de cette meilleure réponse à nos besoins.

  • La section locale du PCF lance une pétition pour le maintien de l’intégralité des emplois au bureau d’Ecouen. Cette pétition est transmise au maire ainsi qu’au directeur départemental de la Poste
  • Le groupe Ecouen Passionnément et Environnement pose une question orale au maire lui demandant pourquoi des actions municipales ne sont pas engagées et qu’une motion soit proposée au vote des élus municipaux
    – Juin 2011 : motion du conseil municipal pour le maintien du service de la poste à Ecouen. La population n’est pas appelée à agir.
    – Février 2018 Question orale de notre groupe suite fermeture du bureau postal les après-midi.
  • M. Bellier répond que le maire M. Angels a négocié avec les responsables départementaux qui voulaient la suppression du bureau postal. Il a obtenu une ouverture réduite de la poste.
  • M. Bellier dit revoir les responsables départementaux dans quelques mois pour demander l’amélioration de l’amplitude d’ouverture.
  • Constat que rien n’est fait en lien avec la population
  • La section locale du PCF lance une pétition qui recueille plus de 1000 signatures. Les élus de la majorité ne signent pas cette pétition alors que je l’avais mise dans les casiers en mairie.
    – Mai 2018 rencontre avec Mme Clautrier et remise des pétitions.
    – Février 2019 : question orale de notre groupe demandant à Madame le maire d’organiser une nouvelle action pour le rétablissement d’une ouverture toute la journée. Elle demande aux groupes municipaux de se rencontrer pour travailler sur ce sujet.
    – Fin mars 2019 : rencontre des groupes qui demandent une réunion des élus avec les responsables départementaux de la poste.
    – Début juin 2019 : pour la commune Madame le maire, Brigitte De Mil et Bernard Vignes et pour la Poste Madame Clautrier et M. Verdonq

Tout le monde connaît la suite, non seulement la direction postale ne prend pas en compte notre demande de réouvrir le bureau de Poste les après-midi mais nous informe de nouvelles fermetures les mardis et samedi matins.

Plusieurs remarques :

  • Voilà plusieurs années que notre Poste est en danger.
  • Voilà plusieurs années que la Poste nous considère comme des clients et non pas des usagers.
  • Certes, les élus de la majorité ont proposé des actions en lien avec la population (pétitions en 2006 et votation citoyenne le 3 octobre 2009)
  • Il y a eu bien sûr des courriers aux responsables départementaux de la Poste, des motions votées en conseil municipal
  • Mais de véritables actions avec les citoyens n’ont pas été organisées. La mobilisation des usagers doit être forte et sur une période assez longue pour une large participation et non pas sur une seule matinée comme cela avait été fait le 3 octobre 2009.
  • Les rencontres entre élus et responsables départementaux de la Poste ne doivent pas se réaliser uniquement en présence du maire. Il est important d’avoir une délégation d’élus et nous constatons que lors de la réunion du 4 juin dernier, seule Madame le maire Catherine Delprat représentait la majorité.
  • Vous disiez Madame le maire « que la seule force de persuasion de Bernard Angels a permis d’enrayer ce processus de fermeture » ; vous disiez également « Parfois une action plus discrète est plus efficace et permet de maintenir un service public de proximité ».

    Eh bien non ! Quand on voit le résultat, la seule force de Bernard Angels ne suffit pas et des actions discrètes ne suffisent pas !

  • Nous demandons qu’aujourd’hui soit mis en œuvre de véritables initiatives. Motion de ce jour, signatures de pétitions jeudi 27 et samedi 29 et autres actions à la rentrée, convoquer la presse, informer les citoyens par l’ensemble des supports dont dispose la commune.

Fête de l’Huma 2019

Du Vendredi 13 Septembre 2019 au Dimanche 15 Septembre 2019

La fête de l’Huma, c’est chaque année au mois de septembre l’occasion de faire des rencontres, d’assister à des débats, de voir et d’entendre de nombreux artistes pendant un long week-end de trois jours. Rendez-vous est pris au Parc de la Courneuve les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019 pour trois jours de fête ! Cette année marque la 84e édition de la fête de l’Humanité.

Plus de 50 concerts sont prévus, vous pourrez également faire des rencontres et parler avec des gens venus de différents pays en visitant les 450 stands. Des attractions foraines sont également prévues pour les amateurs de sensations.

La Fête de l’Humanité, un évènement à ne pas rater.

Programmation des concerts de la fête de l’huma 2019

Les premiers noms des groupes de la fête de l’Huma 2019 annoncés à ce jour : Shaka Ponk, Marc Lavoine, Eddy de Pretto.

Bon de soutien

Vous pouvez obtenir votre bon de soutien au tarif préférentiel de 28€ pour les trois jours de fêtes auprès de la section Ecouen-Domont -Ezanville à l’adresse suivante : . Nous nous ferons un plaisir de vous le déposer à votre domicile.

Plus d’info en temps réel en cliquant sur ce lien

1er Mai : Fête internationale des travailleurs

1er Mai : Fête internationale des travailleurs

Cette année le 1er Mai s’inscrit dans la perspective des élections européennes,

Les camarades de notre section seront présents pour vendre le muguet à :

  • Ecouen carrefour rue Georges Joyeux – rue Maréchal Leclerc ( à la pharmacie ) 
  • Ezanville place Elluin Devillers

 

Synthèse du programme des européennes

Synthèse du programme des européennes

Reprendre le contrôle des moyens financiers

▶︎ Retrait des dépenses d’intérêt général du calcul de la dette et du déficit (mesures liées à l’emploi, aux salaires, aux retraites, à la lutte contre la pauvreté et le dérèglement climatique) et mener dans la durée une bataille pour remettre en cause le pacte budgétaire et le pacte de stabilité et de croissance jusqu’à leur abolition.

▶︎ Mener la bataille pour la redirection des missions de la BCE vers des projets de développement des services publics et de redéfinition d’un modèle de développement industriel et écologique.

▶︎ Mener dans la durée la bataille pour la refonte des statuts de la BCE afin de la placer sous contrôle démocratique.

▶︎ Lutte effective contre l’évasion fiscale par la mise en place de la territorialisation de l’impôt et le prélèvement à la source pour les entreprises. Les résultats des entreprises doivent être publiés par pays.

▶︎ Lutte contre les paradis fiscaux internes à l’Union européenne en remettant en cause la compétition fiscale entre Etats et en harmonisant par le haut les impôts sur les sociétés.

Le social au coeur des coopérations entre les peuples

▶︎Harmonisation sociale par le haut en instaurant la clause de la nation la plus favorisée. Mise en place d’un système européen de salaire minimum permettant à tous de vivre dignement de son travail.

▶︎Fixation au niveau européen d’une date butoir pour la réalisation effective de l’égalité salariale femmes-hommes.

▶︎Interdiction des délocalisations dès lors qu’un site est bénéficiaire, et interdiction des délocalisations intracommunautaires.

▶︎Mettre en place un système garantissant une égalité complète entre détachés et locaux et mener dans la durée une bataille pour l’abolition du statut actuel des travailleurs détachés.

▶︎Le gouvernement français doit prendre des mesures pour protéger

Une approche sociale de la transition écologique

▶︎Élaboration au niveau européen d’une stratégie de développement et d’une stratégie industrielle écologiquement soutenable (exemple : action en faveur d’un vaste programme pluriannuel de ferroutage).

 ▶︎Instauration d’un service public de la rénovation énergétique en territorialisant les objectifs, pays par pays, région par région et mise en place de financements pour les collectivités territoriales pour les aider à réaliser ces objectifs.

 ▶︎Réforme de la politique agricole commune en concertation avec les organisations agricoles alliant l’impératif d’un travail rémunérateur et celui d’une agriculture paysanne libérée de la pression du rendement à tout prix et du recours aux pesticides.

Pour une Europe de la Paix et de la coopération

▶︎ Séparation totale de l’Union européenne d’avec l’OTAN, que nous considérons comme totalement illégitime. Nous nous opposons aux dispositifs de « défense européenne » totalement compatibles avec l’OTAN.

▶︎ Ouverture de négociations pour un traité paneuropéen de sécurité collective et de coopération couvrant tous les pays du continent à la suite d’une conférence paneuropéenne (conférence « Helsinki 2 ») afin de briser les dangereux engrenages de tensions économiques, diplomatiques et militaires entre les pays occidentaux et la Russie. Cette Conférence devrait se tenir sous l’égide des Nations-Unies et dans le respect des principes de la Charte de l’ONU.

▶︎ La connaissance de la culture de l’autre est un facteur essentiel de rapprochement des peuples. Le système des bourses « Erasmus » est à développer pour que tous les jeunes puissent en bénéficier.

▶︎ Accueillir dignement les migrants dans le respect des conventions internationales et accueillir inconditionnel des mineurs, notamment les mineurs isolés. Réorienter Frontex vers le sauvetage en mer, délivrer des visas humanitaires au plus près des zones de tension, organiser la refonte globale du Règlement de Dublin en supprimant la notion de premier pays entrant et interdiction du délit de solidarité. Ouvrir le statut de réfugié.e.s à toutes celles et tous ceux qui sont contraints à l’exil forcé et organiser par des voies légales et sécurisées le droit à la mobilité pour toutes et tous.

▶︎ Revenir sur les accords de libre-échange existants et interrompre les négociations en cours sur la base d’un mandat de négociation approuvés par le Parlement européen. Création d’outils de défense commerciale permettant de prendre des sanctions en cas de dumping social et environnemental.

La démocratie d’abord : Pour une Europe à géométrie choisie

▶︎ Renforcement l’implication des citoyens dans les décisions européennes sur le modèle de la campagne du « non de gauche » contre le TCE en 2005. Dans le prolongement de ces grands débats citoyens, implication des assemblées élues, au premier lieu le Parlement national, dans le processus d’élaboration des décisions européennes pour déterminer vis-à-vis des institutions européennes quelles sont à la fois les priorités et les « lignes rouges » de la nation sur les grands choix à faire sur le plan européen.

▶︎ Notre vision européenne est celle d’une « Union de nations et de peuples souverains et associés »: UNION, à l’opposé du « chacun pour soi » ; NATIONS, car elles sont une réalité à respecter dans leur diversité ; PEUPLES, qui doivent être le cœur d’une construction européenne digne de ce nom ; SOUVERAINS et ASSOCIÉS : l’association est une exigence essentielle à l’heure des interdépendances, mais le choix souverain des domaines dans lesquels un peuple souhaite s’associer à d’autres est la condition incontournable de sa réussite dans la durée. Aucun peuple ne peut être entraîné dans un engrenage remettant en cause ses choix fondamentaux et son modèle de société.

Developper et financer les services publics

▶︎Moratoire sur de nouvelles libéralisations et évaluation des libéralisations déjà décidées.

▶︎Création d’un fonds européen pour le développement des services publics, de développement social et écologique financé par la BCE.

▶︎Extraire les services publics du droit européen de la concurrence.