CDG T4 : c’est NON

CDG T4 : c’est NON

ACTION CITOYENNE CONTRE LA CONSTRUCTION DU T4

La section du PCF Ecouen Ezanville Domont soutient l’initiative des élus de gauche d’Ezanville et distribuera ce tract à la gare d’Ecouen Ezanville le 19 février à 17 H 30.

Amazon : trop c’est trop !

Amazon : trop c’est trop !

En l’espace de 2 semaines, on a appris qu’Amazon :

Refuse d’accorder la prime Macron de 1000 euros et n’accordera que la moitié.

Licencie des salariés qui ont soutenu les Gilets Jaunes.

Dépose le brevet d’un bracelet pour surveiller ses salariés.

Trop c’est trop!

RDV Lundi 18 février à 11 h

devant le siège d’Amazon,
67 Boulevard du Général Leclerc à Clichy ( 92)

 

Pour un happening et une prise de parole de Ian Brossat tête de liste du PCF aux européennes
et de Khaled Bouchajra, délégué CGT à Amazon et candidat sur la même liste.

Liste pour une Europe des gens, et pas celle de l’argent !

Liste pour une Europe des gens, et pas celle de l’argent !

Cette liste soumise au vote des communistes les 31 janvier, 1er et 2 février, est un arc en ciel de luttes, blouses blanches, gilets jaunes, cols bleus, robes noires, bottes vertes et chasubles rouges avec une très forte représentation du monde du travail.

50% de d’ouvrières, d’ouvriers et d’employé·e·s, avec des élu·e·s de la ruralité ou de grandes villes : une liste à l’image de la France. Une liste féministe, antiraciste, écologiste internationaliste, opposée à l’Europe libérale, co-conduite par Ian Brossat et Marie-Hélène Bourlard, une ouvrière des Hauts-de-France.

Les 77 autres candidats et candidates représentent plus de 54 départements, ainsi que les luttes dans la société. Avec Ian Brossat comme tête de liste, nous gardons la porte ouverte au rassemblement de tous ceux qui convergent avec cette démarche. C’est une exigence et nous saisirons toutes les occasions pour y arriver, en accord avec les communistes.

Défendre nos structures de santé

Défendre nos structures de santé

Placée sous le signe d’un débat sur la santé , la soirée des vœux de notre section à rassemblé plusieurs dizaines de participants dont un bon nombre de praticiens infirmières aides-soignantes…

La santé si fondamentale mais plus que jamais menacée par la politique d’austérité de Macron, étranglée par les « économies » que les technocrates gouvernementaux imposent et sommée d’être rentable comme toute entreprise marchande.

C’est en partant du documentaire : » l’hôpital à fleur de peau » de Cyril DENVERS et Pierre DUYCKAERTS, tourné à l’hôpital de Gonesse, que les témoignages se sont exprimés.

Une souffrance des soignants débordés qui n’arrivent plus à prendre le temps de s’occuper correctement les malades, des médecins étouffés par une administration tatillonne appliquant sans états d’âme les coupes budgétaires inhumaines, des fermetures et fusions de services, des urgences saturées, l’obsession de devoir » faire du chiffre », un personnel précarisé et contraint à une polyvalence dangereuse.

Tout notre territoire est concerné : fermetures des Hôpitaux et des ephads. Après Villiers le Bel, Sarcelles, Marly la ville, c’est Beaumont sur Oise et Saint Martin du Tertre qui sont menacés.
Une volonté d’arrêter ce désastre sanitaire et d’agir s’est fait entendre tout au long de la soirée
A partir de fin Janvier, une pétition en ligne va se mettre en place appuyée par les associations de défense de la santé. Des réunions auront lieu dans plusieurs communes des environs et en particulier les militants communistes seront présents sur le terrain et informer les habitants de nos quartiers.
Voila le résultats des politiques Bachelot , Touraine, Buzyn . même combat !!

BONNE ANNEE LES LUTTES !

BONNE ANNEE LES LUTTES !

Soutien aux « gilets jaunes »

Après les manifestations contre la privatisation des transports, les actions contre la casse des hôpitaux comment ignorer l’évènement social majeur de 2018 : une réaction populaire qui vient de loin ? Ce mouvement est avant tout motivé par le mal-vivre et porte des revendications que nous partageons et pour lesquelles nous luttons : augmentation du SMIC et des salaires, indexation des retraites sur le cout de la vie, égalité femmes/ hommes, exigences démocratiques nouvelles, accompagnement social de la transition écologique.

Cette colère vient de loin : Après des années d’austérité, de sacrifices, de précarisation, de casse des services publics imposés par les gouvernements successifs de Sarkozy à Hollande et d’Hollande à Macron, après la faillite du PS converti en champion du social- libéralisme nous aboutissons à une confusion politique qui crée une abstention record et une méfiance simplificatrice envers le « politique ».

Devant ce mouvement qui tient bon, Macron ajuste une double stratégie : d’un côté gel de quelques annonces, quelques promesses pour le futur, et le projet marketing d’une « grande consultation nationale », de l’autre une répression policière violente accompagnée d’une impressionnante campagne médiatique contre « la violence et les casseurs » de ce peuple qui revendique au lieu de se tenir bien sage et de souffrir en silence.
Bien sûr, rien sur l’origine de cette colère, rien sur la violence sociale policée et moins bruyante, rien sur la désespérance populaire, rien sur le mépris de classe assumé par le président des riches.
Jusqu’où ira ce mouvement ? Soutenu par une grande majorité de la population, les revendications ont gagné en maturité, et l’organisation a progressé. S’il se défini comme « voulant échapper à la mainmise des partis politiques » , rien n’interdit les convergences avec d’autres forces.
Nous communistes, soutenons ce mouvement porteur d’un réel combat de classes. La suite sera dans sa capacité à déjouer les oppositions artificielles que le pouvoir dresse entre les différentes catégories de travailleurs, à rencontrer, dépasser les apriori et se réapproprier la réflexion politique, dialoguer et agir avec toutes les forces engagées dans les luttes, aboutir à un mouvement social d’ensemble et établir un rapport de force instaurant une démocratie nouvelle

Festival des solidarités

Festival des solidarités

Du 13 Novembre au 3 Décembre, à l’espace Eiffel Exposition « La Terre est ma couleur »

 
Dimanche 18 Novembre, au cinéma de Domont

A 18h15 : Film « Libre » suivi d’un débat

 
Dimanche 25 Novembre, au centre culturel de Bouffémont rue JB Clément

De 16h à 19h30 : Fête de Bouffémont Palestine

 
Samedi 1er Décembre, au centre de Loisirs de Bouffémont rue Champollion

A partir de 19h : Soirée familiale autour d’un repas partagé

 

A l’initiative des associations membres d’Assos’ Action Bouffémont

Desintox : Un pognon de dingue

Selon Macron, les aides sociales coutent un « pognon de dingue », laissant entendre que ces aides sont inefficaces et qu’elles sont des dépenses de trop.

Prétexte à baisser les APL, augmenter les impôts sur les retraites, réviser l’assurance chômage….

Mais le constat est sans appel : le nombre de pauvres en France augmente. Depuis 2005 un million de personnes supplémentaire vivent sous le seuil de pauvreté, soit 8,8 millions selon le dernier rapport de l’INSEE.

Sans ces prestations sociales le taux de pauvreté serait  de22% alors qu’il est réduit à 14% grâce à elles

Macron à son habitude brouille les chiffres : si l’on soustrait les dépenses des retraites et celles de l’assurance-maladie, la part du PIB consacré à la lutte contre la pauvreté ne représente que 2% du PIB : RSA, adultes handicapés, aides au logement.

Si les dépenses du RSA augmentent c’est que l’on garde un taux de chômage de longue durée très élevé et que les personnes restées longtemps hors du marché du travail deviennent allocataires du RSA.

De plus 40% des ménages éligibles au RSA n’en font pas la demande à cause d’un parcours administratif compliqué et d’un manque de moyens d’accompagnement dans ces démarches

Voila le cruel bilan de la politique Macron, et de son mépris de classe .

L’université permanente

L’université permanente initiée par le PCF débute son activité en littérature, histoire et philosophie elle est consultable sur la chaîne youtube@univpermanente.

Vous pouvez accéder directement à cette chaîne en cliquant sur l’image « Université permanente » présente sur le bandeau à droite des pages de ce site.

Appel aux forces progressistes

Nous, citoyennes et citoyens d’Ezanville, attachés-ées aux valeurs de gauche, de démocratie locale, de justice sociale, de solidarité active, et d’avancées écologiques concrètes avons décidé de nous constituer en collectif afin de réfléchir et agir dans l’intérêt et pour l’avenir de notre commune.

Notre démarche est avant tout de vous écouter, de prendre en compte vos idées et propositions, et de construire avec vous de nouvelles alternatives dans l’intérêt du bien commun.