8,5 millions de pauvres (+800.000 en 4 ans !), 10 millions de personnes au chômage ou en situation de sous-emploi… Dans une telle situation la politique d’Emmanuel Macron est indécente et inacceptable, qu’il s’agisse de la baisse de 5 euros de l’APL, de la nouvelle loi
travail qui va faciliter les licenciements et dégrader les conditions de travail ou de la réforme de l’ISF qui est un cadeau de 3 milliards aux amis du nouveau Président des riches !
Pour les communistes, l’heure est à combattre les mesures gouvernementales et à placer au coeur de l’alternative politique un nouveau projet de sécurité sociale qui repose sur trois piliers : étendre la protection sociale, gagner de nouveaux pouvoirs pour les travailleurs,
libérer le travail du coût du capital.

Un clic pour accéder au document.

libero libero. leo. in massa felis justo porta. ante.