Synthèse du programme des européennes

Synthèse du programme des européennes

Reprendre le contrôle des moyens financiers

▶︎ Retrait des dépenses d’intérêt général du calcul de la dette et du déficit (mesures liées à l’emploi, aux salaires, aux retraites, à la lutte contre la pauvreté et le dérèglement climatique) et mener dans la durée une bataille pour remettre en cause le pacte budgétaire et le pacte de stabilité et de croissance jusqu’à leur abolition.

▶︎ Mener la bataille pour la redirection des missions de la BCE vers des projets de développement des services publics et de redéfinition d’un modèle de développement industriel et écologique.

▶︎ Mener dans la durée la bataille pour la refonte des statuts de la BCE afin de la placer sous contrôle démocratique.

▶︎ Lutte effective contre l’évasion fiscale par la mise en place de la territorialisation de l’impôt et le prélèvement à la source pour les entreprises. Les résultats des entreprises doivent être publiés par pays.

▶︎ Lutte contre les paradis fiscaux internes à l’Union européenne en remettant en cause la compétition fiscale entre Etats et en harmonisant par le haut les impôts sur les sociétés.

Le social au coeur des coopérations entre les peuples

▶︎Harmonisation sociale par le haut en instaurant la clause de la nation la plus favorisée. Mise en place d’un système européen de salaire minimum permettant à tous de vivre dignement de son travail.

▶︎Fixation au niveau européen d’une date butoir pour la réalisation effective de l’égalité salariale femmes-hommes.

▶︎Interdiction des délocalisations dès lors qu’un site est bénéficiaire, et interdiction des délocalisations intracommunautaires.

▶︎Mettre en place un système garantissant une égalité complète entre détachés et locaux et mener dans la durée une bataille pour l’abolition du statut actuel des travailleurs détachés.

▶︎Le gouvernement français doit prendre des mesures pour protéger

Une approche sociale de la transition écologique

▶︎Élaboration au niveau européen d’une stratégie de développement et d’une stratégie industrielle écologiquement soutenable (exemple : action en faveur d’un vaste programme pluriannuel de ferroutage).

 ▶︎Instauration d’un service public de la rénovation énergétique en territorialisant les objectifs, pays par pays, région par région et mise en place de financements pour les collectivités territoriales pour les aider à réaliser ces objectifs.

 ▶︎Réforme de la politique agricole commune en concertation avec les organisations agricoles alliant l’impératif d’un travail rémunérateur et celui d’une agriculture paysanne libérée de la pression du rendement à tout prix et du recours aux pesticides.

Pour une Europe de la Paix et de la coopération

▶︎ Séparation totale de l’Union européenne d’avec l’OTAN, que nous considérons comme totalement illégitime. Nous nous opposons aux dispositifs de « défense européenne » totalement compatibles avec l’OTAN.

▶︎ Ouverture de négociations pour un traité paneuropéen de sécurité collective et de coopération couvrant tous les pays du continent à la suite d’une conférence paneuropéenne (conférence « Helsinki 2 ») afin de briser les dangereux engrenages de tensions économiques, diplomatiques et militaires entre les pays occidentaux et la Russie. Cette Conférence devrait se tenir sous l’égide des Nations-Unies et dans le respect des principes de la Charte de l’ONU.

▶︎ La connaissance de la culture de l’autre est un facteur essentiel de rapprochement des peuples. Le système des bourses « Erasmus » est à développer pour que tous les jeunes puissent en bénéficier.

▶︎ Accueillir dignement les migrants dans le respect des conventions internationales et accueillir inconditionnel des mineurs, notamment les mineurs isolés. Réorienter Frontex vers le sauvetage en mer, délivrer des visas humanitaires au plus près des zones de tension, organiser la refonte globale du Règlement de Dublin en supprimant la notion de premier pays entrant et interdiction du délit de solidarité. Ouvrir le statut de réfugié.e.s à toutes celles et tous ceux qui sont contraints à l’exil forcé et organiser par des voies légales et sécurisées le droit à la mobilité pour toutes et tous.

▶︎ Revenir sur les accords de libre-échange existants et interrompre les négociations en cours sur la base d’un mandat de négociation approuvés par le Parlement européen. Création d’outils de défense commerciale permettant de prendre des sanctions en cas de dumping social et environnemental.

La démocratie d’abord : Pour une Europe à géométrie choisie

▶︎ Renforcement l’implication des citoyens dans les décisions européennes sur le modèle de la campagne du « non de gauche » contre le TCE en 2005. Dans le prolongement de ces grands débats citoyens, implication des assemblées élues, au premier lieu le Parlement national, dans le processus d’élaboration des décisions européennes pour déterminer vis-à-vis des institutions européennes quelles sont à la fois les priorités et les « lignes rouges » de la nation sur les grands choix à faire sur le plan européen.

▶︎ Notre vision européenne est celle d’une « Union de nations et de peuples souverains et associés »: UNION, à l’opposé du « chacun pour soi » ; NATIONS, car elles sont une réalité à respecter dans leur diversité ; PEUPLES, qui doivent être le cœur d’une construction européenne digne de ce nom ; SOUVERAINS et ASSOCIÉS : l’association est une exigence essentielle à l’heure des interdépendances, mais le choix souverain des domaines dans lesquels un peuple souhaite s’associer à d’autres est la condition incontournable de sa réussite dans la durée. Aucun peuple ne peut être entraîné dans un engrenage remettant en cause ses choix fondamentaux et son modèle de société.

Developper et financer les services publics

▶︎Moratoire sur de nouvelles libéralisations et évaluation des libéralisations déjà décidées.

▶︎Création d’un fonds européen pour le développement des services publics, de développement social et écologique financé par la BCE.

▶︎Extraire les services publics du droit européen de la concurrence.

L’université permanente

L’université permanente initiée par le PCF débute son activité en littérature, histoire et philosophie elle est consultable sur la chaîne youtube@univpermanente.

Vous pouvez accéder directement à cette chaîne en cliquant sur l’image « Université permanente » présente sur le bandeau à droite des pages de ce site.

Congrès 2018

« Nous entrons dans une nouvelle phase de la préparation de notre congrès. Nous le voulons toutes et tous « extraordinaire » parce que la période nécessite de remettre le communisme à l’offensive. Nous tiendrons ce congrès à Ivry-sur- Seine, les 23, 24 et 25 novembre prochains.
Le choix d’une ville à direction communiste, une ville « monde », qui innove pour et avec ses habitants au niveau culturel, écologique, social, économique, associatif, sportif, éducatif ».

Vous trouverez en annexe la brochure CONGRES 2018 que vous pouvez télécharger, ainsi que votre bulletin de vote en cliquant sur l’image du congrès.

La fête de l’Huma 2018

La fête de l’Huma 2018

14-15-16 septembre : la Fête de l Huma 2018
s’annonce comme le rendez-vous politique et festif incontournable pour les forces de gauches radicales.
Le bon de soutien est disponible après de nos militants.
Attention :une validation en ligne est indispensable pour activer votre vignette ; cette validation sera possible jusqu’au 13 Septembre

Soirée solidarité Palestine : Émotions et actions

Cette année, les communistes de la section ont décidé de consacrer leur fête de section à la situation en Palestine.
C’est dans les gènes du PCF d’être solidaires des peuples opprimés, dominés, occupés et de lutter pour leur émancipation.
Depuis toujours le PCF a défendu les droits des palestiniens s’est élevé contre la colonisation et a dénoncé le terrorisme d’état d’Israël qui a couté la vie à plus de 130 palestiniens dans les dernières semaines.
C’est ainsi que nous avons accueilli plus de 40 participants le 15 juin qui ont pu visiter l’expo-photo prêtée par Michelle Demarchelier.
Serge Durand a introduit le débat en présentant la situation en Palestine occupée, l’oppression violente, et la répression sauvage contre Gaza, parfaitement assumée par Israël, le déploiement de nouvelles colonies qui rend problématique la solution à 2 états, la difficulté d’union des mouvements politiques palestiniens, mais aussi une réaction nouvelle d’une société civile émergente.

Les participants sont intervenus sur l’abandon de la communauté internationale, l’absence de l’Europe, et le rôle ambigu de Macron qui maintient des liens plus qu’étroits avec Netanyahou.

 

Christian Rubechi de l’association de solidarité France-Palestine est intervenu sur la question des 6 119 prisonniers politiques hommes, femmes et enfants dont Salah Hamouri et Marwan Bargouthi, détenus en violation systématique des lois internationales et du non-respect des droits des détenus à tel point que l’on peut estimer que ce taux d’incarcération est le plus haut au monde rapporté à la population. Le soutien par parrainage à ces prisonniers peut s’exprimer : .

 

Richard Wagman de l’union juive française pour la paix étant excusé, c’est Serge Grossvak qui a présenté les réactions des communautés juives d’Israël et de France.

En Israël, suite à la démission politique du parti travailliste, les forces de gauche ont perdu beaucoup d’influence face aux forces de droite et d’extrême droite au pouvoir, mais malgré la répression des initiatives pour la paix se manifestent.

En France la communauté juive est fortement influencée par l’idéologie sécuritaire qui vise à assimiler l’opposition à la politique du gouvernement israélien à de l’antisémitisme. La violence répressive israélienne travaille en profondeur cette communauté qui cautionne de moins en moins l’amalgame entre palestinien et terrorisme comme l’opinion française et internationale comme en témoignent les actions de Boycott (BDS).

Catherine Gay présidente de Bouffémont -Palestine a détaillé les actions de solidarité menées par cette association. Grâce à l’engagement de Bouffémont-Palestine des fonds et des subventions ont été collectées en projet de créer un laboratoire et un centre de transfusion et de dialyse dans la ville palestinienne de Kufer-Nima. Aujourd’hui plus de 20 000 habitants peuvent bénéficier de soins sans rester bloqués aux checkpoints israéliens. C’est une grande réussite.

 

Le débat passionné et passionnant s’est poursuivi autour du verre de l’amitié et de la dégustation de falafels d’houmous. Le stand de produits palestinien vaisselle et produits alimentaires a eu un vif succès.

Soirée débat vendredi 15 juin 2018

Soirée débat vendredi 15 juin 2018

Cette année notre fête de section aura lieu le vendredi 15 juin à partir de 19h00 à la Maison des associations à Ecouen.

Le thème : Palestine Solidarité.

cette soirée se tiendra en partenariat avec l’association « Bouffémont-Palestine »
2 intervenants seront présents: Christian RUBECHI de l’AFPS et Richard WAGMAN représentant l’UJFP.

VENEZ NOMBREUX

Une soirée festive et combative !

Une soirée festive et combative !

Une soirée festive et combative !

La soirée des vœux de notre section a rassemblé vendredi 12 janvier plus d’une trentaine de camarades et de sympathisants qui ont partagé leurs vœux leurs espoirs, leurs colères.

Le débat ouvert par Bernard Vignes, conseiller municipal d’Ecouen, et Alain Feuchot notre nouveau secrétaire fédéral a porté sur l’avenir de nos communes dans le cadre des réformes territoriales initiées sous Sarkozy, Hollande et accélérées sous Macron.

Constat d’abord : le manque de respect pour nos élus(es) : l’absence de réponse à leurs questions, par exemple sur les dotations, sur l’état des structures sanitaires de notre territoire Ehpad et hôpital, sur les transports : ligne H et réseau de bus, sur les services publics comme la poste.

Alors incompétence ou calcul politique ? L’asphyxie financière de nos communes a été une nouvelle fois dénoncée ainsi que la volonté du pouvoir de transférer les responsabilités communales aux nouvelles structures ECPI, EPT, Métropoles….

En éloignant les citoyens des centres de décision locaux, en marginalisant les courants politiques les plus critiques et les plus constructifs .
La liquidation de la commune héritée de l’organisation territoriale de la révolution est programmée mais les résistances sont vives.

Qui pourra-t-on interpeller pour régler une question locale ?

Le débat a porté ensuite sur les transports, sur l’opposition à la desserte de la gare « Triangle de Gonesse » prévue pour EuropaCity sur la ligne 17 et qui coûterait au contribuable 600 millions d’Euros alors qu’il faut prendre trois bus pour se rendre d’Ecouen à l’hôpital de Gonesse !

Tous les participants ont convenu de prolonger l’action de nos élus(es) et la soirée s’est poursuivie autour d’un buffet dans une ambiance amicale.

20 décembre 2017

20 décembre 2017

Le 18 novembre a été une première étape importante de la préparation de notre congrès.

Cette journée de travail a permis de définir la feuille de route ainsi que les chantiers que nous devrons travailler pour élaborer la base commune. Il nous faut désormais établir un plan de travail pour que chacun.e puisse investir les chantiers de ce congrès et pour ainsi s’assurer qu’un nombre important d’adhé -rent.e.s du PCF participe à ce temps de travail collectif.
Une plate-forme de contribution et de partage de suggestions est déjà ouverte sur http://congres2018.pcf.fr
De nombreux chantiers y sont déjà discutés, d’autres seront mis en place d’ici peu de temps.

Un clic pour accéder au document.

pulvinar sem, mattis risus nec sed accumsan elit.