Congrès 2018

« Nous entrons dans une nouvelle phase de la préparation de notre congrès. Nous le voulons toutes et tous « extraordinaire » parce que la période nécessite de remettre le communisme à l’offensive. Nous tiendrons ce congrès à Ivry-sur- Seine, les 23, 24 et 25 novembre prochains.
Le choix d’une ville à direction communiste, une ville « monde », qui innove pour et avec ses habitants au niveau culturel, écologique, social, économique, associatif, sportif, éducatif ».

Vous trouverez en annexe la brochure CONGRES 2018 que vous pouvez télécharger, ainsi que votre bulletin de vote en cliquant sur l’image du congrès.

Rencontre du 07 septembre au sujet du parking « Charles de Gaulle »

Rencontre du 07 septembre au sujet du parking « Charles de Gaulle »

Après avoir remercié les 90 citoyens présents à cette initiative, notre collectif a présenté le projet que veut réaliser la municipalité

Une première intervention de Bernard Vignes, élu communiste au conseil municipal, a rappelé comment les élus d’opposition ont eu connaissance de ce projet de construction d’un parking de plus de 80 places dans ce parc Charles de Gaulle.

Il a résumé les actions entreprises par l’association « les Gauches pour Ecouen et ses Environs », celles lancées par les riverains (Carole Bezout, Jean-Michel Veyrières et Olivier Giraud,…) ainsi que celles engagées par Jean-Claude Marcus et Jean-François Pin.
Enfin, il présente Bernard Loup, président de Val d’Oise Environnement.

Les riverains ont exprimé leur mécontentement, leur refus de déplacer les jeux pour enfants et de réduire cet espace vert qui est utilisé par de nombreuses familles écouennaises.

Ils indiquent avoir lancé une pétition qui recueille 650 signatures exprimant un NON à ce parking. Ils montrent les photos exposées représentant les parkings existant dans le centre-ville et soulignent le nombre important de places non occupées.

Les riverains précisent que ce n’est pas deux arbres qui seraient coupés mais une petite dizaine. Ils ajoutent que replanter un arbre ne pourra jamais le remplacer à l’identique.
Ils précisent que la nature est un élément indispensable pour l’être humain et qu’un parking même paysager constitue un îlot de chaleur et nuit à la santé des habitants.

Jean-Claude Marcus, de l’association de Défense de la Forêt d’Ecouen et d’Education à la Nature revient sur la question des espaces verts, de l’importance que nous devons donner à l’environnement. Il ajoute que nous faisons partie de la nature au même titre qu’un arbre qu’il convient donc de respecter.

Un journaliste du Parisien prend des notes et quelques photos.

Les citoyens présents sont intervenus.

  • Pour apprécier ce rassemblement unitaire. Une participante regrette le manque d’information concernant le salon de thé au niveau du château.
  • Un autre insiste sur le nombre important de pétitionnaires.
  • Olivier Giraud, bien qu’étant élu municipal de la majorité, rejette ce projet qui apporterait des nuisances surtout qu’il est riverain et directement concerné.
  • Une personne indique que le lavoir situé en haut de la rue de la Grande Fontaine tombe en ruine. Elle propose que la ville le restaure.
  • Alain Lambret, de la section PCF, propose que l’hôtel restaurant mette en place un système de voituriers, ce qui constituerait des créations d’emplois. Etant domicilié à Ezanville, il affirme que ce genre de projet pourrait malheureusement se réaliser dans sa ville ou dans les environs. C’est pourquoi il soutient cette initiative.
  • Marie-Marthe Jesslen, présidente de l’association « Les gauches citoyennes pour Ecouen et ses Environs » démontre que ce n’est pas la création de parkings supplémentaires qui redynamisera le centre-ville. Cela fait 40 ans que cet argument est avancé par le maire. Il faut, dit-elle, une aide en direction des petits commerçants qui voudraient s’installer en proposant par exemple, des loyers à un tarif préférentiel.
    Elle explique que le PLU (Plan Local Urbanisme) n’est toujours pas voté et invite à consulter en mairie le PADD (Plan d’aménagement de développement durable).
  • D’autres riverains évoquent les saletés, les canettes sur le sol de ce parc. La ville ne l’entretient pas. C’est surtout pour les enfants un problème d’hygiène.
  • Bernard Loup considère qu’il faut se battre partout où l’environnement est mis à mal. Il indique que le projet d’EuropaCity dans le Triangle de Gonesse est l’exemple même d’une atteinte à la nature.
  • Jean-François Pin, conseiller municipal d’opposition se félicite de cette mobilisation des citoyens. Il explique que l’ouverture de l’hôtel restaurant en haut du parc est conditionnée par la construction du parking.

Nous convenons tous qu’il serait bien d’être présent lors du prochain conseil municipal de mardi 25 septembre à 20h30 et de poursuivre notre démarche d’opposition et de propositions.

La fête de l’Huma 2018

La fête de l’Huma 2018

14-15-16 septembre : la Fête de l Huma 2018
s’annonce comme le rendez-vous politique et festif incontournable pour les forces de gauches radicales.
Le bon de soutien est disponible après de nos militants.
Attention :une validation en ligne est indispensable pour activer votre vignette ; cette validation sera possible jusqu’au 13 Septembre

Parking: NON – Espaces naturels: OUI

Parking: NON – Espaces naturels: OUI

Le 26 juin 2018, un projet de construction d’un parking dans le Parc Charles de Gaulle, est présenté aux élus du conseil municipal.
[wonderplugin_slider id=1]
Monsieur le maire déclare qu’il convient désormais de relancer l’activité des commerces du centre-ville et que ce nouveau parking de plus de 80 places va aider cette relance.
Le groupe « Les Gauches Citoyennes pour Ecouen » répond que cette question de redynamiser le centre-ville n’est pas nouvelle.
Déjà en novembre 2011, la majorité disait privilégier le maintien des commerces existants et redonner un souffle au centre-ville. Elle ajoutait dans le programme municipal de 2014, avoir créée 3 parkings supplémentaires en centre-ville afin de favoriser l’accès au commerce.

En septembre 2014, le maire et sa majorité parlait de redynamiser le commerce de proximité et les activités artisanales du centre historique, de développer les liaisons douces, de préserver et développer les espaces verts, notamment en cœur de ville, etc.

[wonderplugin_slider id=2]
En juin 2016, une nouvelle étude confirmait ce qui avait déjà été dit à savoir qu’il fallait :

– inviter la nature en ville pour un urbanisme renouvelé.
– redéployer des capacités en centre-ville comme moteurs de développement urbain
– recouvrer l’attractivité économique et commerciale du centre ancien.

Aujourd’hui en juin 2018, malgré tous ces discours, ces parkings supplémentaires, la délibération qui nous est proposée indique que l’activité économique est en perte de vitesse.

Cela est vrai. C’est la preuve que la construction de parking ne règle rien.
Au contraire, cela apporte un îlot de chaleur avec toutes les conséquences sur l’environnement et la santé des citoyens.

C’est pourquoi le groupe d’opposition dans lequel siège notre élu communiste dit qu’il ne peut accepter :
– de détruire deux arbres qui ne pourront jamais être remplacés à l’identique
– de réduire des espaces verts au profit d’espaces bitumés
– de déplacer ou de supprimer des jeux enfants qui au passage ne sont pas entretenus.
[wonderplugin_slider id=3]
Le groupe propose :

– de réaliser quelques places supplémentaires au niveau du parking Colette Rousset déjà existant.

– de laisser en priorité des places au niveau du parking au 21 rue Paul Lorillon pour les clients de l’hôtel semi-gastronomique en cours de réalisation, par la transformation de la Maison des solidarités (ancien Tribunal d’Instance).

Dans la salle du conseil étaient présents des citoyens qui ont pu lors d’une suspension de séance, montrer la nocivité de ce projet de création d’un parking alors qu’à 200 mètres un parking de 110 places a été réalisé et qu’il est partiellement occupé.

Des riverains sont intervenus pour dire non à cette démarche irresponsable du point de vue environnemental.

Soirée solidarité Palestine : Émotions et actions

Cette année, les communistes de la section ont décidé de consacrer leur fête de section à la situation en Palestine.
C’est dans les gènes du PCF d’être solidaires des peuples opprimés, dominés, occupés et de lutter pour leur émancipation.
Depuis toujours le PCF a défendu les droits des palestiniens s’est élevé contre la colonisation et a dénoncé le terrorisme d’état d’Israël qui a couté la vie à plus de 130 palestiniens dans les dernières semaines.
C’est ainsi que nous avons accueilli plus de 40 participants le 15 juin qui ont pu visiter l’expo-photo prêtée par Michelle Demarchelier.
Serge Durand a introduit le débat en présentant la situation en Palestine occupée, l’oppression violente, et la répression sauvage contre Gaza, parfaitement assumée par Israël, le déploiement de nouvelles colonies qui rend problématique la solution à 2 états, la difficulté d’union des mouvements politiques palestiniens, mais aussi une réaction nouvelle d’une société civile émergente.

Les participants sont intervenus sur l’abandon de la communauté internationale, l’absence de l’Europe, et le rôle ambigu de Macron qui maintient des liens plus qu’étroits avec Netanyahou.

 

Christian Rubechi de l’association de solidarité France-Palestine est intervenu sur la question des 6 119 prisonniers politiques hommes, femmes et enfants dont Salah Hamouri et Marwan Bargouthi, détenus en violation systématique des lois internationales et du non-respect des droits des détenus à tel point que l’on peut estimer que ce taux d’incarcération est le plus haut au monde rapporté à la population. Le soutien par parrainage à ces prisonniers peut s’exprimer : .

 

Richard Wagman de l’union juive française pour la paix étant excusé, c’est Serge Grossvak qui a présenté les réactions des communautés juives d’Israël et de France.

En Israël, suite à la démission politique du parti travailliste, les forces de gauche ont perdu beaucoup d’influence face aux forces de droite et d’extrême droite au pouvoir, mais malgré la répression des initiatives pour la paix se manifestent.

En France la communauté juive est fortement influencée par l’idéologie sécuritaire qui vise à assimiler l’opposition à la politique du gouvernement israélien à de l’antisémitisme. La violence répressive israélienne travaille en profondeur cette communauté qui cautionne de moins en moins l’amalgame entre palestinien et terrorisme comme l’opinion française et internationale comme en témoignent les actions de Boycott (BDS).

Catherine Gay présidente de Bouffémont -Palestine a détaillé les actions de solidarité menées par cette association. Grâce à l’engagement de Bouffémont-Palestine des fonds et des subventions ont été collectées en projet de créer un laboratoire et un centre de transfusion et de dialyse dans la ville palestinienne de Kufer-Nima. Aujourd’hui plus de 20 000 habitants peuvent bénéficier de soins sans rester bloqués aux checkpoints israéliens. C’est une grande réussite.

 

Le débat passionné et passionnant s’est poursuivi autour du verre de l’amitié et de la dégustation de falafels d’houmous. Le stand de produits palestinien vaisselle et produits alimentaires a eu un vif succès.

Soirée débat vendredi 15 juin 2018

Soirée débat vendredi 15 juin 2018

Cette année notre fête de section aura lieu le vendredi 15 juin à partir de 19h00 à la Maison des associations à Ecouen.

Le thème : Palestine Solidarité.

cette soirée se tiendra en partenariat avec l’association « Bouffémont-Palestine »
2 intervenants seront présents: Christian RUBECHI de l’AFPS et Richard WAGMAN représentant l’UJFP.

VENEZ NOMBREUX

Déjà 1000 signatures !

Déjà 1000 signatures !

la 1000ème signatures

1000 signatures pour sauver la poste d’Ecouen.

La pétition proposée par notre section demandant la remise en activité complète de la poste d’Ecouen a recueilli à ce jour plus de 1000 signatures.

Ce succès traduit l’attachement de nos concitoyennes et concitoyens à leurs services publics que le gouvernement Macron cherche à détruire.

Notre prochaine action est de prendre rendez-vous, accompagnés d’une délégation syndicale, avec la direction régionale de la poste pour déposer nos pétitions et faire part des exigences de la population de nos villes.

Soutenons la lutte des cheminots

La mobilisation des cheminot.e.s et de leurs organisations syndicales est légitime et juste.

Nous soutenons totalement leur mouvement de grève, porteur de progrès pour l’ensemble des populations et des territoires. Leur victoire est essentielle pour le service public, pour un aménagement équilibré du territoire et pour affronter les enjeux environnementaux et énergétiques du XXI siècle.

Elle l’est aussi pour les droits collectifs de tous les salariés.

Le gouvernement Macron cible le « statut » des cheminot.e.s dans le but de mettre en cause tous les statuts du travail, toutes les conquêtes sociales, dans le secteur privé tout autant que dans les services publics avec par exemple la santé indexée sur la rentabilité et la mise en place de la sélection à l’entrée de l’université.

Muguet 2018

Comme chaque année les communistes d’Ecouen et d’Ezanville vous proposerons le muguet des luttes et de la solidarité :

pour Ecouen le point de vente se situera devant la pharmacie du Château,
pour Ezanville place Elluin Devilliers à côté du supermarché.

Nous vous attendons dès 8:00.